Carmen et Sylvia, bénévoles

Carmen est arrivée en Charente il y a quelques temps déjà. Elle habite un petit village proche de Confolens, aime parler, bricoler, et peintre. Elle déteste la monotonie et la routine.

A 71 ans, elle prend sa voiture chaque semaine, effectue les kilomètres qui la séparent de Confolens, et se rend au 2 rue Saint Michel, au Centre Social.

Pourquoi? Et bien…

” Ça nous pousse à faire attention à soi-même, à s’habiller, se pomponner, ne pas paraître trop veille…”

Sylvia est native de Confolens. Elle y a fait sa vie, y a appris à entrer en contact avec les gens, les aider et à danser…

Appelée à la rescousse il y a quelques mois pour aider à y voir plus claire dans les comptes du Centre Social, Sylvia y a pris ses marques. Elle est tout juste à la retraite, et la question s’est vite posée de savoir quoi faire “après”.

 “Quand on se donne beaucoup, quand on s’arrête, on a l’impression de ne plus servir à rien! “

Carmen et Sylvia font partie de l’équipe de bénévoles du Centre Social de Confolens. Elles se sont rencontrées là-bas. Sylvia parle de ces repères, dont elle a besoin, pour sa vie personnelle. Carmen parle de cette sensation de devenir anonyme, lorsqu’on ne travaille plus.

Elles rigolent, elles partagent, se projettent, se souviennent.

Carmen et Sylvia sont citoyennes de ce monde, le bénévolat est devenu une activité à part entière pour elles. Une raison d’être au monde.

Elles construisent jours après jours leur place dans la société.

Dossier de recherche:

France Bénévolat

La Série Documentaire sur la veillesse

Article de l’Express sur le bénévolat

Fou rire dans le métro

Article du Monde sur le bénévolat

Article du Monde sur bénévolat (juin 2017)

Rapport 2017 sur le bénévolat par Recherche et Solidarités

Fonda, fabrique associative

La vie associative en Charente

Article des Cafés Citoyens

Suggestions documentaires disponibles à la médiathèque l’Alpha d’Angoulême:

“Vivre une relation d’aide : manuel du bénévole” de Clément Pichaud, éd. Chronique sociale (2008)

“Le travail bénévole: engagement citoyen ou travail gratuit ?” de Maud Simonet, éd. La dispute (2010)

“J’aimerai que quelqu’un m’attende quelque part…” Anna Gavalda, éd. J’ai Lu (1999)

 

Merci à Sylvia et Carmen pour leur enthousiasme!

Assemblée Générale du CSC – mai 2017

Prises de sons: Carmen et Sylvia

Accompagnement, montage, mixage: Léa

Crédit photos: Rhizome, CSConfolentais

La nouvelle organisation du Centre Social de Confolens…

Depuis plus de 20 ans, les activités de loisirs se succèdent, se consolident, s’étoffent sur le territoire du confolentais… D’abord centre de loisirs, l’actuel Centre Social de Confolens s’est affirmé comme un espace de rencontres riche de ses adhérents, salariés et bénévoles. Des dizaines de personnes participent chaque année aux différents projets proposés. Des dizaines de bénévoles donne de leur temps pour accompagner les salariés.

Et pourtant, comme pour beaucoup d’associations françaises, la dynamique, l’enthousiasme, l’engagement des uns et des autres se sont essouflés. L’an dernier, le bureau de l’association a été dissout, une nouvelle organisation était nécessaire…

En observant ce qui se faisait ailleurs, en échangeant, réfléchissant, il a été décidé que le Centre Social ne serait plus présidé par une personne, mais par plusieurs.

Deux comités gèrent aujourd’hui la nouvelle organisation: Un Comité de Gestion et un Comité de Projets.

Carmen et Sylvia ont enregistré Carole Texier, directrice du Centre Social de Confolens, pour en savoir plus. Elles font elles-même partie des Comités de Gestion et de Projets mis en place dans cette nouvelle organisation.

L’interview qu’elles vous proposent sur Rhizome vous donne a entendre l’expérience de Carole, l’histoire du Centre Social et cette nouvelle organisation.

La phrase attribuée à Gandhi: “Sois toi-même le changement que tu veux voir dans le monde”, pourrait-elle s’appliquer à la réflexion soulevée par cette nouvelle organisation?

Le FabLab de Confolens!

En septembre 2017, Thomas accueillera à Confolens celles et ceux qui le souhaitent au premier FabLab charentais créé en milieu rural…

Une brodeuse numérique et une imprimante 3D seront donc à disposition des créatifs, pour innover dans de nombreux domaines!

Sylvia et Carmen, deux bénévoles-reporters ont rencontré Thomas, animateur, lors de l’après midi de découverte organisée par le Centre Social de Confolens le 28 juin dernier, à la Ferme Saint Michel. L’occasion pour elles de découvrir ces outils numériques, et pour vous, d’en savoir plus sur ce nouveau service proposé prochainement à Confolens.

A propos des découvertes de Sylvia et Carmen dans cette interview :

Le Fablab (Laboratoire de Fabrique numérique), dont Thomas explique le fonctionnement: Un espace communautaire de partage d’outils et de connaissances liés au numérique. Bien plus qu’une proposition de service, c’est une nouvelle conception de la création qui s’annonce pour septembre… Le principe du FabLab: faire soi-même ce dont on a besoin!

Les machines numériques (brodeuse et imprimante) qui permettent de créer différemment: De nouvelles perspectives, pour que chacun-e puisse se lancer dans de nouvelles créations, quelque soit son âge!

Or c’est bien de cela dont il est question dans la rencontre entre Thomas, Sylvia et Carmen, puisqu’il semble bien que le vélo de Sylvia ait besoin de nouvelles pédales, et que l’imprimante 3D pourrait peut-être résoudre ce problème… surtout lorsqu’il s’agit d’adapter ces pédales à l’usage du vélo-en-talons que Sylvia en fait!