Une histoire de symbiose

Pascale Gadon habite à Dignac (16) depuis 1993, au milieu des bois et des jeux. Artiste de l’image, elle a participé au développement de nombreuses associations, travaillant les liens entre création artistique, pédagogie, nature, culture,… Attachée à la recherche, à la découverte autant qu’à la création, Pascale découvre au creux de cette forêt qui l’entoure, une plante qui va peu à peu guider son travail.

Le lichen.

Dans ce portrait sonore, elle revient sur cet environnement qui fait son quotidien, sur la place du vivant dans son travail, sur l’écriture qu’elle invente avec le lichen, sur la fabrication des images.

Pascale interroge l’art contemporain dans son rapport à la science, dans son rapport au vivant, à la nature. Elle interroge tout autant la place des artistes dans cet art contemporain qui impose ses règles.

Ici, le Grand Jeu.

En 2006, et pendant 6 ans, elle crée à Dignac, avec un collectif d’artistes, le PacPô, école d’art en milieu rural. Une aventure qui se termine pour laisser naitre une autre histoire en 2014: Le Grand Jeu.

Aujourd’hui, le Grand Jeu ressemble à une grande cour de récréation, en pleine nature, où tout invite à la balade curieuse. Des artistes y sont accueillis en résidence, les familles y passent des journées à jouer.

Une structure qui accompagne le travail artistique de Pascale.